Mutazilisme

Association pour la renaissance de l'islam mutazilite (ARIM)

Auteur : Faker Korchane (Page 1 sur 6)

Mu’tazilisme : une histoire sociale à (re)faire

Le mu’tazilisme est considéré par beaucoup de spécialistes comme n’ayant été qu’une sorte d’école théologico-philosophique qui n’a touché que les élites. Ici, nous souhaitons déposer un addenda, et remarquer qu’au vu des éléments que nous possédons, cette restriction nous paraît, au mieux, excessive.

Lire la suite

Joyeuse année 1440

A l’occasion de cette nouvelle année hégirienne de 1440, toute l’équipe du site mutazilisme.fr vous adresse ses meilleures voeux !

ʿAbd al-Jabbâr

ʿAbû l-Ḥasan ʿAbd al-Jabbâr b. Aḥmad b. ʿAbd al-Jabbâr b. Aḥmad b. al-Khalîl b. ʿAbdallâh, al-Qâdî al-Ḥamadhânî al-Asadâbâdî, plus connu sous l’appellation de Qadi Abd al-Jabbar

Il naît dans la ville de Asadâbâd, un petit bourg dans l’ouest iranien, proche de la cité de Hamadhân en 320H./930. Il grandit dans une famille pauvre, mais apprend à lire et développe un goût prononcé pour la lecture. Il part à Qazwîn pour commencer à étudier de manière approfondie avec Zubayr b. ʿAbd al-Wâhid al-Asadâbâdî (m. 347/958-9) et Abû l-Ḥasan Ibrâhîm b. Salama al-Qattân (m.345/956-7).

Lire la suite

Al-Ma’mûn

Abû-l-Abbas Abdallah Ibn Harûn, dit al-Ma’mûn, naît à Bagdad en 786 ap.-J.C., soit en 170 de l’Hégire. Il est le fils du sixième calife Abbasside, le fameux Harûn al-Rashîd et d’une esclave perse, Marâjîl.

Lire la suite

Ramadan Karim à tou.te.s !

« Que chaque année vous vous portiez tous bien »
Que votre ramadan soit plein de compassion

Le 22 avril dernier…

Le 22 avril dernier, des intellectuels, politiciens, artistes et même certains imams, ont lancé un appel contre ce qu’ils appellent de « nouvel antisémitisme ». Au cœur de leur propos, une demande qu’on ne peut qualifier autrement que de ridicule et d’insultante.

En effet, ils précisent dans leur argumentaire « En conséquence, nous demandons que les versets du Coran appelant au meurtre et au châtiment des juifs, des chrétiens et des incroyants soient frappés d’obsolescence par les autorités théologiques ». Ce qui est clair dans leur propos, c’est qu’ils ignorent tout de l’histoire de l’exégèse en contexte islamique. Cela montre le niveau des imams signataires.

Lire la suite

L’affaire Tariq Ramadan : « Malheur aux peuples qui ont besoin de héros » !

Tariq Ramadan au cours d’une conférence au Kérala en Inde en 2017

Depuis quelques mois, l’affaire Ramadan fait grands remous dans le paysage médiatique français et pas seulement français. Plusieurs femmes ont porté plainte contre Tariq Ramadan, le prédicateur musulman suisse très influent dans les milieux francophones, pour viols. L’affaire est en cours comme le dit l’adage, donc il faut garder une certaine prudence.

Lire la suite

Al-Jâhiz

Abû Uthmân Amr Ibn Bahr Ibn Mahbûb al-Kinâni al-Fuqaymî al-Basrî est plus connu sous le sobriquet de « al-Jâhiz » (l’exorbité), à cause d’une malformation de ses cornets, il avait les yeux particulièrement globuleux. Il naît à Basra dans le sud de l’Irak actuel vers 775/776 ap.-J.C., soit en 153 ou 155 de l’Hégire.

Lire la suite

Le mutazilisme au Maghreb / Partie 3. D’Ifriqiya à al-Andalus

Cet article fait suite à deux autres parties : cf. partie 1 et partie 2.

Le mutazilisme en Algérie, au Maroc et en Espagne

Qu’en est-il du mutazilisme en dehors de l’Ifriqiya aghlabide ? Le Maroc actuel doit son origine à Idris Ier (m. 791), un zaydite. Or, les zaydites sont aussi mutazilites. En effet, les cinq principes du zaydisme étant ceux du mutazilisme (unicité, justice, promesse et menace, demeure intermédiaire, commandement moral – cf. ici pour plus de détails). C’est sans doute ce qui explique que les Aghlabides et les Idrissides étaient alliés (avec des hauts et des bas, le partage d’une foi commune n’étant pas suffisante pour établir des alliances politiques).

Lire la suite

Le mutazilisme au Maghreb / Partie 2. La restauration sunnite

Cet article fait suite à une première partie que vous pouvez consulter ici. Dans la première partie, il a été question de l’établissement de l’État aghlabide et de l’établissement d’une première judicature mutazilite. Mais avec Muhammad Ier, les choses changent, et le sunnisme malikite prend de l’ampleur. Suite des événements… 

Muhammad Ier (841-856), favorise le malikisme suite à la tentative de son frère, Abû Ja’far Ahmad de lui prendre le pouvoir en 846. Après une série d’événements et un intermède d’un an, Muhammad Ier parvient à reprendre les rênes de l’État. Cela fut possible parce que Muhammad Ier avait reçu l’appui des malikites, des religieux mais aussi des masses. Contrairement à la politique d’équilibre de ses aïeux, Abû Ja’far se montra hostile au ahl al hadîth (partisans du hadith) et tenta d’importer la mihna (épreuve) en Ifriqiya contre le chef incontesté des sunnites maghrébins de l’époque, l’imam Sahnûn (776-854). Il s’attaqua aussi aux Banû Humayd, aristocrates malikites proches conseillers des émirs aghlabides.

Lire la suite

Page 1 sur 6

Copyright - 2016 & Tous droits réservés

c67feac9ab4681e175358086d38258e1###############