Mutazilisme

Association pour la renaissance de l'islam mutazilite (ARIM)

Auteur : Hikma

Pardonner et se faire pardonner

Ramadan est le mois du pardon. Le pardon, une valeur fondamentale en Islam, répondant au verset  en tête de chaque sourate ou presque du Coran, « Au nom d’Allah, le Clément, le Miséricordieux ». « Allah est Celui qui pardonne, les péchés. Il est Celui qui absout, le Miséricordieux. » (Coran, XXXIX, 53).

Mais Allah est-il le seul à pardonner ? Et qu’est-ce que pardonner en fin de compte ? Se faire pardonner par celui à qui on a fait du tort ? Pardonner pour le mal qu’on nous a fait ?  Mais n’est-ce pas surtout se pardonner soi-même pour ce que l’on a infligé et ce que l’on a accepté de subir ?

Lire la suite

Devoir, pouvoir et rapport à l’interdit

Ce à quoi on ne s’attend pas quand on se convertit, c’est de la rapidité et de la fréquence à laquelle on vous parle de ce qui est obligatoire et de ce qui est interdit. « Tu ne dois pas manger de porc », « tu ne dois pas montrer ton corps », « tu dois porter le voile », « tu ne dois pas boire d’alcool », « tu ne dois pas danser », « tu ne dois pas écouter de musique »…

Cela tombe sur vous comme une chape de plomb et vous vous demandez si vous cédez sous la pression ou si vous vous sauvez à toutes jambes. A moins qu’il n’y ait une troisième voie…

Lire la suite

Ramadan et Communauté

Par Le Très généreux, La Paix, Le Sage.

J’ai commencé cette année mon premier ramadan. Pleine de questions, de petites inquiétudes aussi. Lorsque je me suis levée le premier matin pour la prière de l’aube, j’ai eu l’impression de faire partie d’un tout en imaginant tous les musulmans qui finissaient leur collation avant leur premier jour de jeûne et se préparaient à accomplir le même rituel. Pour la première fois depuis ma conversion, j’ai vraiment eu l’impression de faire partie de la communauté musulmane, même si pourtant chacun était chez soi.

Lire la suite

Malek Chebel, L’Islam, de chair et de sang

Malek Chebel, L’Islam, de chair et de sang. Sur l’amour, le sexe et la viande, Paris, Librio, 2012

Ma grande question après ma conversion a été de savoir comment allier ma foi et ma vie en mutation : que changer, qu’adapter, que poursuivre. Je ne voulais pour cela pas me fondre dans une conformité imposée mais bien m’appuyer sur des lectures judicieusement choisies et m’amenant à réfléchir et à construire mes propres réponses. Cet ouvrage de Malek Chebel a été pour moi l’un de ces vecteurs de construction de réponses.

Lire la suite

« Je me sentais toujours appelée par l’islam, mais j’avais peur d’être accaparée par un courant radical… »

Nous remercions Hikma pour ce nouveau témoignage et pour avoir rejoint notre équipe. Elle témoigne de ce besoin grandissant de vivre l’islam autrement. De plus en plus de musulmans et de musulmanes cherchent à mener une quête spirituelle authentique et sereine, grâce à l’exercice de leur sens critique et de leur liberté, loin de tout dogmatisme et de toute pression communautaire.

« À l’adolescence, j’ai découvert le Maroc puis l’Égypte. Deux coups de foudre. J’ai lu beaucoup de livres sur ces pays, puis sur la civilisation arabe, vu beaucoup de documentaires et de films. L’un des sujets sur lesquels je me suis penchée était forcément l’islam. J’ai lu le Coran en français. Certaines sourates m’ont parues très complexes, et même étranges pour un jeune esprit élevé dans une éducation très libérée.

Lire la suite

Farideh Alavi, Le Masnavi Maʿanavi : Poésie d’amour, poésie de raison

Farideh Alavi, « Le Masnavi Maʿanavi : Poésie d’amour, poésie de raison », Plume, 1 (printemps-été 2005, publiée été 2006), p. 9-25

Djalâl al-Dîn Rûmî (Balkh, 1207 – Konya, 1273), surnommé Mawlânâ, est un poète qui a profondément influencé le soufisme. Il a fondé à Konya la confrérie des « derviches tourneurs ». On continue à l’heure actuelle à avoir beaucoup de respect pour sa poésie même parmi des non-musulmans.

Lire la suite

Copyright - 2016 & Tous droits réservés

dd9b96b8b67942f9199285c9546e0e6c,,,,,,,,,,,,,,,