Mutazilisme

because Asharites are too mainstream…

Catégorie : Études libres (Page 2 sur 3)

Musulmans pour l’Intelligence du Cœur

A l’occasion du Mawlid Annabawi al-Shârif (Naissance du noble prophète Muhammad), voici un avant-projet collectif de « Manifeste en faveur du respect de l’Esprit de la shari’a et des droits humains », publié la première fois en 2005.

Je le publie à nouveau aujourd’hui après l’avoir un peu modifié et mis à jour avec l’accord des auteurs initiaux.

Lire la suite

Justification ou affirmation ?

Je souhaite explorer une nouvelle voie et apporter quelques critiques à quelques uns de mes frères muʿtazila. La communauté musulmane actuelle est assez conformiste, et pour le peu qu’un pratiquant fasse quelque chose d’inhabituel ou d’inattendu, il se sent obligé de justifier ses actes, quand bien même personne ne lui demande quoique ce soit.

Pour le peu que certains acceptent de débattre, le pointillisme exacerbé de juristes et de comptes d’apothicaires commence. Le mot qui revient le plus souvent alors est dalîl (preuve).

Lire la suite

Châtiment corporel et usure

On m’a récemment posé la question suivante : « La fornication est condamnée par une peine (corporelle), alors qu’à l’inverse, l’intérêt usuraire, qui est un pêché plus grave, ne l’est pas, pourquoi cela ? » 

L’idée ici, est que les peines corporelles n’ont pas vocation à êtres appliquées, elles sont symboliques. Les peines dont le Coran parle, sont l’amputation des membres (mains et pieds) pour les voleurs, et de flagellation pour les adultérins.

Lire la suite

Condamnation de l’attitude de la Grande Mosquée de Paris à l’égard des sœurs

Je ne parle qu’en mon nom, et au nom de ma vision de ce qu’est l’islam ; mais je tiens à dénoncer les agissements des représentants de la Grande Mosquée de Paris, qui ont réprimé dans la violence une tentative d’ouvrir le dialogue par des femmes musulmanes qui voulaient juste réclamer leur retour dans la grande salle de prière de la mosquée pour accomplir la prière.

Je soutiens l’action des sœurs et appelle à ce que chaque mosquée garde une place dans sa salle principale pour les sœurs qui souhaitent s’y rendre.

Lire la suite

Première khutba mutazilite de France (5 avril 2013)

Voici la khutba (prône) présentant le mutazilisme que j’ai prononcée dans la mosquée progressiste de Paris.

Je les remercie grandement de cette invitation.

Lire la suite

Chokri Belaïd, Juste et Martyr

Dans la matinée du 6 février 2013, Chokri Belaïd, une figure importante de la gauche tunisienne, combattant pour la dignité humaine et pour la justice même sous le régime dictatorial de Ben Ali, a lâchement été assassiné devant son domicile à Tunis.

Il a été enterré vendredi 8 février accompagné de dizaines de milliers de tunisiens. Malgré sa défense des opprimés sous la dictature et la défense des classes les plus défavorisés aujourd’hui, certains refusent de prier Dieu d’accepter l’âme du défunt sous prétexte qu’il n’était pas musulman. Autrement dit, si un être connu pour ses excès et sa vie « mauvaise » nominalement musulman meurt, il est juste de prier sur son âme. Mais si un juste, qui ne parlait pas de religion meurt, il est exclu de la communauté des croyants de manière posthume, et sans aucune justification.

Lire la suite

Lettre d’un mutazilite égyptien sur la nouvelle Constitution

J’ai ici traduit une lettre écrite par un de nos coreligionnaires égyptiens mutazilite, qui réagit contre l’établissement de la nouvelle Constitution égyptienne.

Il traite la question sous un angle islamo-musulman, en ce sens où est ici interrogé ce que la Constitution entend par islam et par sunnisme, bien qu’il ouvre la voie aux interrogations de l’interreligieux. Les premières lignes sont de la main du journaliste égyptien d’El-Watan, Khaled Muntassir, qui a publié la lettre, celle-ci commence aux guillemets. Je vous souhaite une bonne lecture, n’hésitez pas à réagir !

Lire la suite

La « science » du hadith

Voici une traduction d’un article écrit par un auteur égyptien philo-mutazilite, Muhammad Mamun Rashid. 

La première règle de la science du hadith dit que « tous les compagnons étaient des justes ». Ibn Uthaimin définit le « compagnon » comme étant celui qui «  a rencontré le prophète (sawas), qui a cru en lui et est mort avec cette croyance dans le cœur ». Ibn Uthaimin ajoute « à cela s’ajoute celui qui a abjuré l’islam après la mort du prophète (sawas) et puis s’est repenti et est retourné à l’islam, comme Al-Ash’ath Ibn Qays, qui a fait partie des gens qui avaient abjuré l’islam après la mort du prophète (sawas). Il a été fait prisonnier et amené au calife Abû Bakr. Il s’est alors repenti, et Abû Bakr l’a admis au nombre des membres de la communauté musulmane.

Lire la suite

L’importance d’officialiser l’islam de raison

Par islam de raison, j’entends de façon générale les courants et penseurs qui tendent à interpréter d’une manière rationnelle la religion musulmane et en particulier le Coran.

Contrairement aux traditionalistes musulmans, qui essaient de trouver des réponses aux problèmes du XXIe siècle dans un texte sacré du VIIe siècle, « les musulmans rationalistes » expliquent l’islam, ses versets coraniques, en les remettant dans leur contexte historique, en utilisant avant tout leur raison dans la compréhension du sacré.

Lire la suite

Des révoltes arabes

Depuis le mois de décembre 2010, nous assistons à une série de soulèvements populaires visant, à défaut de véritables réformes sociopolitiques, à l’instauration de nouveaux régimes à vocation démocratique.

Ce mouvement « panarabe » a des origines plus lointaines et plus profondes qu’on ne le pense, mais il n’est pas dans mon propos d’en étudier la genèse aujourd’hui. Dans un souci de libération et pour prendre le contrôle de leurs propres existences, des peuples se sont soulevés.

Lire la suite

Copyright - 2016 & Tous droits réservés

25082c024e2c5d63950673f44efcb5b7AAAAAAAAAAAAA