Mutazilisme

because Asharites are too mainstream…

Catégorie : Études libres (Page 2 sur 5)

Devenir Homme

Le Coran nous offre une véritable anthropologie. La vision de l’Homme qu’on y trouve est tout à fait inspirante et doit nous pousser à nous réaliser pleinement et à entrer dans une nouvelle ère spirituelle. Dieu a nommé Adam, la matrice de l’humanité, comme son successeur (khalîfa), à nous maintenant d’être dignes de cet honneur.

Mais que dire de cela lorsque l’on observe le comportement de certains musulmans obsédés par les normes alimentaires et vestimentaires ou par le corps et la sexualité ? Est-ce faire confiance à l’humanité que de réduire l’être humain à des détails si futiles et à un cheminement balisé et cloisonné qui dépendrait entièrement de l’avis des imams ?

Lire la suite

L’impératif moral en islam

« Commander le convenable (al-ma’rûf) et interdire le blâmable (al-munkar) » est un des principes de l’islam. Il est un engagement de la part de tout musulman à assumer la responsabilité de ses actes.

La traduction est importante, car il ne s’agit pas ici de traduire, comme c’est souvent le cas, par « le commandement du Bien et l’interdiction du Mal ».

Lire la suite

Burkini : histoire d’une débandade

L’été 2016 sera marqué comme étant l’un des moments les plus durs, et sans doute l’un des plus honteux de l’histoire de la France contemporaine. Des maires du Sud-Est de la France ont émis des arrêtés pour interdire l’usage des « burkinis » par les femmes (musulmanes) sur les plages de leurs communes.

Le burkini, est un « maillot de bain » conçu en 2003 par Aheda Zanetti, une styliste australienne de confession musulmane. Le but étant de permettre aux femmes qui veulent respecter le code vestimentaire dit islamique de le faire tout en s’adonnant au plaisir de la baignade.

Lire la suite

Élever les piliers de l’islam

On a coutume de résumer et réduire l’islam sunnite, voire l’islam en général, à ses cinq piliers : profession de foi, jeûne, prière, aumône et pèlerinage.

Malheureusement, cette habitude a fait que beaucoup de musulmans (et de non-musulmans) imaginent que puisque ce sont des piliers, alors il serait légitime, d’une part, de ne jamais y toucher, et d’autre part, de se réduire à ces éléments comme si ceux-ci étaient supérieurs à toutes les autres valeurs éthiques de l’islam.

Lire la suite

Comment vivait-on l’islam au temps du Prophète ?

Force est de constater que les premiers écrits sur la période où Muhammad reçut la Révélation n’ont été rédigés qu’après sa mort en 632 et au moment de la formation du califat. Les califes avaient besoin d’écrire une nouvelle histoire impériale, d’inventer de nouvelles normes, d’homogénéiser le droit et ils devaient s’adapter à de nouveaux contextes sociaux et géographiques (la Syrie pour les Omeyyades, l’Irak et l’Iran pour les Abbassides, dans des empires qui s’étendaient de l’Indus à Gibraltar).

Ainsi, il est vain de croire que l’islam des premiers musulmans du VIIe siècle serait celui décrit dans des sources rédigées aux VIIIe et IXe siècles. Il est donc urgent aujourd’hui de se débarrasser de toutes les excroissances normatives et théologiques postérieures si l’on veut réellement prétendre toucher du doigt la manière dont Muhammad vivait son islam.

Lire la suite

Quête étymologique et approche historico-critique

Être attentifs aux mots. Telle pourrait être notre devise. La quête du sens étymologique, la recherche linguistique et philologique permettent d’éclaircir voire d’élucider de nombreux problèmes d’interprétation. Linguistique, philologie, étymologie. Autant de termes qui, pour certains, risqueraient de soumettre le texte aux sciences humaines dites, à tort, « occidentales », auxquelles on associe aussi l’histoire, l’anthropologie, la sociologie…

Beaucoup de musulmans ont peur de les utiliser. Outre ceux qui les rejettent totalement, certains les regardent de loin, considérant qu’elles peuvent être utiles pour en savoir plus sur l’histoire de l’islam, mais peu de musulmans estiment qu’elles peuvent être une source d’épanouissement spirituel.

Lire la suite

Résilience au 14 juillet 2016

Le 14 juillet dernier, un point critique a été atteint quant aux relations entre les musulmans et le reste de la population française. En tuant 84 personnes, et en en blessant 286 autres, Mohamed Lahoueiej-Bouhlel a provoqué un traumatisme voulu et pensé par les dirigeants de l’organisation terroriste, Etat Islamique (EI, aussi appelée Daesh).

Aujourd’hui, la peur s’enracine chez tous, musulmans ou non. D’abord pour les mêmes raisons : la crainte d’une nouvelle attaque barbare. Mais aussi, parce que les musulmans craignent d’être rejetés par le reste de la communauté nationale.

Lire la suite

Sunna et charia, interprétations actuelles

La question des normes et des pratiques en islam a pris une importance sans précédent dans nos sociétés actuelles. Beaucoup de reproches sont faits à certains musulmans de vouloir sans cesse imiter d’anciennes normes et coutumes, jugées dépassées, mais qui sont sacralisées et jugées intouchables par de nombreux fidèles. Alors comment se comporter face aux normes et coutumes anciennes ? Comment distinguer ce qui relève de l’Esprit coranique et de simples habitudes historiques qui ont reçu à un moment donné une légitimité prophétique à travers le travail des juristes ? 

Nous abordons ici les questions liées à la sunna et à la charia, deux termes souvent utilisés autant par les fondamentalistes que par les islamophobes, mais deux mots qui sont souvent malmenés et mal compris.

Lire la suite

Pour un islam humaniste

La reconnaissance de quatre principes fondamentaux détaillés ci-dessous est ce que l’on appelle l’humanisme, ils sont le socle sur lequel la pensée rationnelle peut se structurer. Les reconnaître comme fondamentaux est une première étape vers une conception ouverte du rationalisme mutazilite.

La raison étant l’outil ultime, elle sera pertinente pour nous faire faire la différence entre ce qui construit ou détruit l’humanité, entre ce qui est convenable de faire et ce qui ne l’est pas pour le Seigneur, entre ce qui est de l’ordre du temporel et ce qui relève de l’atemporel.

Lire la suite

Pour un islam rationnel

Si Dieu est infiniment bon, pourquoi nous aurait-il doté de l’intelligence pour nous enfermer dans l’imitation au travers de dogmes ?

Une question qui me revient souvent et de manière récurrente, où est la part de libre arbitre si dès le départ tout était programmé ? Quelle valeur a donc les actions bonnes ou mauvaises de l’Homme s’il n’était qu’un automate qui répéterait les gestes programmés par le Seigneur ? Enfin, concernant le jour du Jugement, pourquoi Dieu punirait-Il l’Homme pour ses péchés si tout était prédestiné et si l’Homme n’était pas le décideur ?

Lire la suite

Copyright - 2016 & Tous droits réservés

f8634f55de12ec6c25d8337005ab7ab7yyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy